ANNELY BOUCHER

« Pour mettre des mots, synthétiser ce que je fais, disons qu’il y a La question du journal, de la trace mais aussi du monde : comment hiérarchiser le flux de tout ce qui arrive jusqu’à nous ? La question du brouillon : comment sortir de ses notes ? La question du travail : comment en parler ? La question du collectif : centrale pour moi, j’aime faire avec d’autres, à destination des autres. C’est pour cela que je m’intéresse à des formes qui circulent (radio, affiches, brouillon, textes…). La question de l’écoute. La question du rêve : les miens ou les votre, comment leur donner forme et surtout les faire circuler ? Finalement, je me demande comment être dans le monde et comment prendre la parole. C’est juste ça.
Pour la suite, j’ai envie de faire des affiches « performatives ». Des slogans peut-être, en tout cas donner formes à des rêves et les afficher un peu partout. Je souhaite aussi continuer à utiliser des médiums qui circulent facilement (la radio, les coloriages…).
Vous aurez peut-être remarqué que je fuis les textes fumeux et compliqués (en tout cas j’essaie), je préfère être simple et me comprendre. Il n’y a rien de compliqué à ce que je fais et j’ai de plus en plus tendance à me placer du côté des doux rêveurs. »
annelyb