CHARLES COTUREL

Artiste préoccupé par son statut de peintre et grand amateur de films pointus ou de navets oubliés, Charles Coturel s’interroge sur l’image picturale. Comment un plasticien peut-il encore peindre des tableaux aujourd’hui ? Que doit-il peindre ? Et Comment ? L’analogie, le réalisme, l’hyperréalisme, l’abstraction sont souvent utilisés, mélangés par Coturel afin de poser les jalons d’une tentative de réponse à cette problématique très contemporaine. Il n’en demeure pas moins les fondements de son éciture pictural. Paysage bleu, une huile sur toile de 170 cm de haut et 235 cm de large, exécutée en 2011, exprime toutes les sensations, les envies et autres intuitions ressenties par l’artiste. Cette « toile » l’a conduit à mettre en place un procédé pictural où le titre convoque un genre historique – le paysage -, le résultat, l’abstraction, et le sujet, rien d’autre que sa propre réalité : un tableau (surtout pas une image !). CLG
coturel1crédits: Charles Coturel, Toblerone,